Histoires de vie et de vivre Index
 
Menus du Forum :

MembresGroupesFAQRechercher
ProfilSe connecter pour vérifier ses messages privés Contacter le webmaster
S'enregistrer
Connexion

DOCUMENTATION SUR LES LYMPHOMES

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoires de vie et de vivre Index du Forum -> Histoires de vie... -> Un cancer méconnu : le lymphome
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
sylvie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 6 597
虎 Tigre

MessagePosté le: Sam 2 Fév 2008 - 00:15    Sujet du message: DOCUMENTATION SUR LES LYMPHOMES Répondre en citant

NB (très important) : cette documentation est issue d'informations validées par le corps médical puisqu'elle a été prise de sites officiels réalisés par des hématologues spécialistes du lymphome.

Lorsque le mot « lymphome » est prononcé par le corps médical, la plupart des personnes ne connaît pas la signification de cette pathologie. Il s’agit d’un cancer qui atteint le système lymphatique.


Qu’est ce que le système lymphatique ?

Notre capacité à résister aux attaques extérieures et aux mutations internes dépend largement de notre système immunitaire. Le lymphome est une maladie du système immunitaire.
Il est donc important de comprendre comment ce dernier fonctionne quand on veut comprendre le lymphome et savoir comment le traiter.
Le système immunitaire est un ensemble de cellules, tissus et organes dont la fonction est d'identifier, maîtriser et détruire les particules étrangères (tels que les bactéries ou les virus) ainsi que les cellules anormales, avant qu'elles n'affectent notre organisme.


On pourrait comparer le système immunitaire à une armée de "soldats" en état d'alerte permanent dont la mission serait de protéger notre corps.
Lorsque tout se déroule normalement, le système immunitaire identifie les particules étrangères et les cellules anormales ou cancéreuses grâce à des protéines, appelées antigènes, qui sont présentes sur la surface de toutes les cellules, qu'elles soient saines ou malignes. En cas d'attaque, des récepteurs spéciaux (ou anticorps) produits ou situés sur les cellules immunitaires viennent se lier à ces antigènes. De même qu'une serrure ne marche qu'avec une seule clé, chaque anticorps se fixe de manière spécifique sur un seul type d'antigène. Quand un antigène et une cellule immunitaire sont liés, la réponse immunitaire s'enclenche et le corps réagit pour détruire, rejeter ou repousser les particules étrangères ou les cellules anormales.


Le système lymphatique fait partie du système de défense de l'organisme. Il protège le corps des maladies et infections, et représente la partie la plus importante du système immunitaire. Le système lymphatique est constitué d'une série de petits tubes fins appelés vaisseaux lymphatiques qui se ramifient dans tous les endroits du corps. Les vaisseaux lymphatiques transportent la lymphe, un liquide qui contient des globules blancs appelés lymphocytes. Au sein du large réseau de vaisseaux lymphatiques, on trouve des groupes de petits organes en forme de haricots que l'on appelle les ganglions lymphatiques.


Il existe des milliers de ganglions lymphatiques dans presque tous les endroits du corps, notamment les coudes, l'aine, le cou et les aisselles. La lymphe est filtrée par les ganglions lymphatiques et un certain nombre d'organes spécifiques tels que la rate, les amygdales, la moelle osseuse et le thymus.



Les ganglions lymphatiques

Les ganglions lymphatiques filtrent la lymphe pour en extraire les bactéries, les virus et toute autre substance étrangère.
Quand un grand nombre de bactéries est filtré par un ou plusieurs ganglions lymphatiques, ces derniers peuvent gonfler et devenir douloureux au toucher.
Par exemple, quand on souffre d'un mal de gorge, les ganglions lymphatiques situés sous la mâchoire et dans le cou peuvent gonfler. La plupart du temps, des ganglions gonflés sont le signe que le corps réagit à une infection et ils ne sont pas cancéreux.


Les lymphocytes

Les lymphocytes sont des globules blancs qui aident le corps à lutter contre les infections. Ils sont fabriqués dans la moelle osseuse, la rate et les ganglions lymphatiques, puis circulent dans les vaisseaux sanguins et lymphatiques. Les lymphocytes identifient les cellules étrangères et agissent rapidement pour les détruire.

Il existe deux types principaux de lymphocytes : les lymphocytes B et les lymphocytes T. Arrivés à maturation, les lymphocytes B se transforment en cellules, les cellules plasmocytes, et fabriquent des protéines particulières, les anticorps, qui circulent dans le sang et agissent contre les toxines, les bactéries, et certaines cellules cancéreuses.
On peut comparer le mode d'action des anticorps à celui de missiles biologiques à tête chercheuse, programmés pour attaquer uniquement les cellules dont la surface abrite l'antigène spécifique pris pour cible. Le corps peut alors identifier et éradiquer les substances étrangères. Toutefois, certains agents attaquants peuvent échapper aux lymphocytes B en se développant à l'intérieur même des cellules de l'organisme. C'est alors qu'interviennent les lymphocytes T. Ils reconnaissent quand les cellules du corps ont été infectées et les détruisent directement. Les lymphocytes T aident le corps à lutter contre les infections virales et détruisent les cellules cancéreuses ou anormales.
 
Quand un agent attaquant est détruit, les lymphocytes B et les lymphocytes T qui ont survécu se transforment en groupe de cellules mémoires qui "montent la garde" dans les ganglions lymphatiques et seront réactivées en cas de second contact avec un antigène donné. Ces cellules mémoire peuvent être comparées à des gardes qui sont toujours sur le qui-vive pour empêcher tout agent attaquant spécifique de prendre le contrôle du corps. Le lymphome est la plus fréquente des hémopathies (tumeurs malignes des cellules du sang) et le troisième cancer le plus répandu chez les enfants. Il s'agit d'un cancer du système lymphatique et il se développe quand une erreur survient au niveau de la fabrication des lymphocytes, conduisant à la production de cellules anormales. Celles-ci peuvent proliférer de deux manières : en se divisant plus vite que les lymphocytes normaux ou en vivant plus longtemps que ces dernier. Les lymphocytes cancéreux, comme les lymphocytes sains, se développent dans divers endroits du corps, notamment les ganglions lymphatiques, la rate, la moelle osseuse ou d'autres organes.












 

_________________
La vie parfois ne vaut rien mais rien ne vaut la vie


Dernière édition par sylvie le Jeu 22 Mai 2008 - 16:26; édité 7 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 2 Fév 2008 - 00:15    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
sylvie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 6 597
虎 Tigre

MessagePosté le: Mar 5 Fév 2008 - 18:24    Sujet du message: DOCUMENTATION SUR LES LYMPHOMES Répondre en citant

NB (très important) : cette documentation est issue d'informations validées par le corps médical puisqu'elle a été prise de sites officiels réalisés par des hématologues spécialistes du lymphome.

Les lymphomes

Il existe deux types principaux de cancers du système lymphatique : le lymphome hodgkinien (maladie de Hodgkin) et le lymphome non hodgkinien (LNH).

 

La maladie de hodgkin

Cette maladie fut décrite pour la première fois en 1832 par un médecin anglais, Thomas Hodgkin (1798 - 1866). La maladie, qui porte maintenant son nom, est une forme de cancer du sang ou hémopathie maligne. C'est une affection peu fréquente. Son incidence est estimée à moins de 2 nouveaux cas par an pour 100 000 habitants. La maladie de Hodgkin représente 10% de l'ensemble des lymphomes et 1 % des cancers. Son incidence n'augmente pas contrairement aux lymphomes non hodgkiniens. Elle est plus fréquente chez l´homme et chez les Caucasiens. La maladie de Hodgkin peut se voir à tout âge. Elle présente cependant deux pics de fréquence chez le sujet jeune et après 50 ans. C'est le premier cancer qui a été guéri par chimiothérapie et radiothérapie.

La maladie de Hodgkin survient d'une cellule appartenant à la famille des lymphocytes, « B » des ganglions lymphatiques. Cette cellule mute et commence à proliférer de manière incontrôlable sous la forme de grosses cellules anormales appelées cellules de Reed-Sternberg.

 
Le virus d’Epstein Barr, responsable de la mononucléose infectieuse, est suspecté par toute une série d’arguments scientifiques. 
 
La courbe d'incidence de la maladie présente deux pics. Elle est dite « bimodale ». Ceci tend à indiquer qu'il s'agit d'un syndrome découlant de deux origines étiologiques dépendantes de l'âge. Exceptionnelle chez l’enfant, l'incidence de maladie de Hodgkin présente une augmentation rapide de l'incidence à l'adolescence et un pic à l'âge de 25 ans. Cette augmentation est suivie d'une baisse qui se termine par un plateau à l'âge moyen, après quoi les taux augmentent avec l'âge pour atteindre un second pic, après 50 ans.  

 





_________________
La vie parfois ne vaut rien mais rien ne vaut la vie


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:21    Sujet du message: DOCUMENTATION SUR LES LYMPHOMES

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoires de vie et de vivre Index du Forum -> Histoires de vie... -> Un cancer méconnu : le lymphome Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Template Dbplus by Dav.bo
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com