Histoires de vie et de vivre Index
 
Menus du Forum :

MembresGroupesFAQRechercher
ProfilSe connecter pour vérifier ses messages privés Contacter le webmaster
S'enregistrer
Connexion

EVOLUTION DE LA SCIENCE - ASH 12/2011

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoires de vie et de vivre Index du Forum -> Histoires de vie... -> Un cancer méconnu : le lymphome
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MDD69
LES AMIS

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2008
Messages: 18 742
猴 Singe

MessagePosté le: Ven 16 Déc 2011 - 10:42    Sujet du message: EVOLUTION DE LA SCIENCE - ASH 12/2011 Répondre en citant

Efficacité des différents traitements utilisés aux États-Unis dans le traitement des lymphomes folliculaires
Nastoupil L et al., abstr. 97
 
Cette étude observationnelle, américaine et multicentrique a analysé et comparé les effets de différents traitements de première ligne associant rituximab (R) et chimiothérapie chez 2 727 patients atteints d'un lymphome folliculaire. Au moment de l’analyse des données, 1 536 patients avaient terminé le traitement d’induction, 60 % par R-CHOP, 27 % par R-CVP et 13 % par R-fludarabine.
Au sein de cette population, l’âge, le sexe et le grade sont apparus associés au choix du traitement, les patients de plus de 60 ans et les femmes étant plus souvent traités par R-CVP que par R-CHOP, et l’association R-CHOP étant plus fréquente chez les patients avec un taux de LDH élevé. Alors que 61 % des patients traités par R-CVP présentaient un score FLIPI de mauvais pronostic (3-5), ils n’étaient que 49 % et 44 % dans les groupes R-CHOP et R-fludarabine. Soixante pour cent des patients traités par R-CVP, 43 % par R-CHOP et 46 % par R-fludarabine ont ensuite reçu un traitement de maintenance. Chez les patients atteints d’un lymphome de grade III/IV, les taux de réponse objective ont été élevés, de 94 % dans le groupe R-CHOP, 88 % dans le groupe R-CVP et 95 % dans le groupe R-fludarabine et la survie sans progression, de 77 mois sous R-CHOP, de 57 mois sous R-CVP et non encore atteinte sous R-fludarabine. Bien que les médianes de survie ne soient pas encore atteintes, la comparaison des données entre les 3 groupes suggère un avantage de survie en faveur du R-CHOP (versus R-CVP) et de R-fludarabine (versus R-CVP). Les mêmes tendances ont été retrouvées chez les patients avec un score FLIPI compris entre 3 et 5.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 16 Déc 2011 - 10:42    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
MDD69
LES AMIS

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2008
Messages: 18 742
猴 Singe

MessagePosté le: Ven 16 Déc 2011 - 10:45    Sujet du message: EVOLUTION DE LA SCIENCE - ASH 12/2011 Répondre en citant

la suite...
Les britanniques sont des européens
Kluin-Nelemans JC et al., abstr. 439 ; Rule S et al., abstr. 440
 
Deux études de phase III menées dans le lymphome à cellules du manteau (LCM) ont permis d’arriver à la conclusion suivante : les britanniques ne sont pas différents des européens (abstr. 439 et 440).
La première étude est celle menée par le MCL network (sans sujets britanniques inclus), dont les résultats ont déjà été révélés lors des meetings de l’EHA et de Lugano en juin dernier. Petit rappel : les patients âgés de plus de 60 ans souffrant d'un LCM étaient traités en première ligne soit par R-CHOP, soit par R-FC puis intervenait une seconde randomisation entre entretien par rituximab versus entretien par interféron.
L’étude du MCL network a été actualisée et il se confirme bien qu’une chimiothérapie d’induction par R-CHOP suivie d’une maintenance par rituximab prolonge significativement la survie des patients : la médiane de survie n’est pas atteinte dans le bras R-CHOP + R entretien versus 58 mois dans le bras sans entretien (p = 0,0058). À 4 ans, ces patients ont une survie de 87 %. Pour le bras R-FC (sans tenir compte de l’entretien), la survie est en médiane de 43 mois.
Dévoilée pour la première fois, l’étude présentée par S. Rule, sujet de sa gracieuse majesté, a comparé FC versus R-FC. Avantage au bras avec rituximab une fois de plus puisque la médiane de survie globale est de 37,4 mois pour le bras FC contre 45,7 mois pour le bras R-FC. Vous avez bien lu : 45,7 mois de survie pour les britanniques traités par R-FC et 43 mois pour le reste de l’Europe avec la même chimiothérapie. Les chiffres sont similaires !
Si la première information de cette session matinale a bien évidemment été la confirmation que le R-CHOP suivi d’un entretien par rituximab est le standard de traitement des sujets LCM âgés en première ligne, la deuxième information à retenir est bien celle là : un britannique avec un LCM traité par R-FC a la même survie qu’un européen traité avec la même chimiothérapie. La conclusion est évidente, les britanniques sont donc des européens. C’est à ce jour la preuve la plus irréfutable de l’appartenance de l’Angleterre à l’Europe… Ou il faut le comprendre dans l’autre sens ? Les européens seraient des britanniques ! Damned !


Revenir en haut
MDD69
LES AMIS

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2008
Messages: 18 742
猴 Singe

MessagePosté le: Ven 16 Déc 2011 - 10:47    Sujet du message: EVOLUTION DE LA SCIENCE - ASH 12/2011 Répondre en citant

Nous connaissons enfin son petit nom, mais il faut s'entraîner pour le retenir : l'obinutuzumab
 
L’obinutuzumab, ou GA-101, est un anticorps anti-CD20 humanisé de troisième génération qui a une activité ADCC augmentée. Il induit directement une mort cellulaire et moins de cytotoxicité liée au complément. Trois études menées dans les lymphomes folliculaires en rechute ont été présentées aujourd’hui et permettent de constater la bonne tolérance, à l'exception de réactions à la première injection qui sont à prévenir. Il peut être associé à des chimiothérapies de type CHOP ou FC sans toxicité majeure. La dose établie à partir des études de pharmacocinétique est de 1 000 mg et le plus souvent J1J8 à la première cure ; il peut aussi être utilisé en maintenance tous les 2 ou 3 mois. Les études sont encore préliminaires concernant l’efficacité qui est au moins égale à celle du rituximab et avec une durée de réponse dans la phase I/II de 17 mois. Il semble y avoir un intérêt particulier dans les formes résistantes au rituximab et plusieurs protocoles de phase III sont en cours dans cette indication.


Revenir en haut
MDD69
LES AMIS

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2008
Messages: 18 742
猴 Singe

MessagePosté le: Ven 16 Déc 2011 - 10:48    Sujet du message: EVOLUTION DE LA SCIENCE - ASH 12/2011 Répondre en citant

Enfin un examen complémentaire peu couteux en hématologie la NFS
 
Depuis quelques années de nombreuses études dans les lymphomes Hodgkiniens ou non nous montrent la valeur péjorative (d’ailleurs contestée) d’un fort contingent de macrophages dans la biopsie tumorale du diagnostic. Ces études ont été faites à partir de biopsies et d’etudes génomiques coûteuses puis en immunohistochimie (Steidl NEJM 2010).Cette année la crise est passée par là et les hématologistes s’interessent de nouveau à un examen simple la NFS.  Ainsi il y a autant d’abstracts si on cherche par mot clé monocytes ou microarrays. Le taux de monocytes au diagnostic a été étudié dans tous les types de lymphomes mais encore faut il s’entendre sur le seuil normal et tous sont différents mais par contre dans toutes les pathologies lymphoides un taux élevé de monocytes est corrélé à un mauvais pronostic. On nous dit aussi que le taux de monocytes est indépendant du FLIPPI de l’IPS de la classification de RAI…



Revenir en haut
MDD69
LES AMIS

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2008
Messages: 18 742
猴 Singe

MessagePosté le: Ven 16 Déc 2011 - 10:50    Sujet du message: EVOLUTION DE LA SCIENCE - ASH 12/2011 Répondre en citant

Nous connaissons enfin son petit nom, mais il faut s'entraîner pour le retenir : l'obinutuzumab


 
L’obinutuzumab, ou GA-101, est un anticorps anti-CD20 humanisé de troisième génération qui a une activité ADCC augmentée. Il induit directement une mort cellulaire et moins de cytotoxicité liée au complément. Trois études menées dans les lymphomes folliculaires en rechute ont été présentées aujourd’hui et permettent de constater la bonne tolérance, à l'exception de réactions à la première injection qui sont à prévenir. Il peut être associé à des chimiothérapies de type CHOP ou FC sans toxicité majeure. La dose établie à partir des études de pharmacocinétique est de 1 000 mg et le plus souvent J1J8 à la première cure ; il peut aussi être utilisé en maintenance tous les 2 ou 3 mois. Les études sont encore préliminaires concernant l’efficacité qui est au moins égale à celle du rituximab et avec une durée de réponse dans la phase I/II de 17 mois. Il semble y avoir un intérêt particulier dans les formes résistantes au rituximab et plusieurs protocoles de phase III sont en cours dans cette indication.


Revenir en haut
MDD69
LES AMIS

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2008
Messages: 18 742
猴 Singe

MessagePosté le: Ven 16 Déc 2011 - 10:57    Sujet du message: EVOLUTION DE LA SCIENCE - ASH 12/2011 Répondre en citant

Je pense qu'il y a là, quelques nouvelles rassurantes, et pour le folliculaire... encore plus.
Cette année, il semble que le folliculaire ait fait l'objet de beaucoup d'attention.
Mon toubib a donné une interwiev, ainsi qu'un autre spécialiste au CHU de Lyon-Sud.
Je n'ai pas pu copier le sujet relatif à l'intéret d'un petscan à la 4ème chimio, mais surtout INDISPENSABLE avant toute auto-greffe. Ce n'était pas si évident avant. Là... beaucoup d'insistance sur cet examen.

Je pense que les anxieux... dont Mireille... pourrant se rassurer, non ??
Bien retenir les infos sur le médoc... anti CD20, concernant le folliculaire en particulier.

Les réunions se passant en ce moment, il faut "truander" pour accéder aux infos réservées au personnel médical !
Par la suite, je pense que des comptes-rendus seront disponibles sur google.

Bonne lecture.  
 


Revenir en haut
MDD69
LES AMIS

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2008
Messages: 18 742
猴 Singe

MessagePosté le: Ven 16 Déc 2011 - 11:00    Sujet du message: EVOLUTION DE LA SCIENCE - ASH 12/2011 Répondre en citant

Excuses pour le doublon... !

Revenir en haut
mireille


Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2010
Messages: 12 619

MessagePosté le: Ven 16 Déc 2011 - 15:07    Sujet du message: EVOLUTION DE LA SCIENCE - ASH 12/2011 Répondre en citant

c'est super que ces chers chercheurs s'interessent au lymphome folliculaire et autre!!MERCI à eux!!
_________________
carpe diem!


Revenir en haut
sylvie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 6 597
虎 Tigre

MessagePosté le: Ven 16 Déc 2011 - 16:31    Sujet du message: EVOLUTION DE LA SCIENCE - ASH 12/2011 Répondre en citant

Vive la science et ses chercheurs qui trouvent....
_________________
La vie parfois ne vaut rien mais rien ne vaut la vie


Revenir en haut
martinejp
LES AMIS

Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 7 305

MessagePosté le: Ven 16 Déc 2011 - 20:21    Sujet du message: EVOLUTION DE LA SCIENCE - ASH 12/2011 Répondre en citant

merci MDD pour  ces infos . et merci surtout aux chercheurs !

Revenir en haut
MSN
vive lesperance


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2009
Messages: 6 542

MessagePosté le: Sam 17 Déc 2011 - 00:13    Sujet du message: Un cancer méconnu : le lymphome Répondre en citant

    Merci pour toutes ces infos.

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:32    Sujet du message: EVOLUTION DE LA SCIENCE - ASH 12/2011

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoires de vie et de vivre Index du Forum -> Histoires de vie... -> Un cancer méconnu : le lymphome Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Template Dbplus by Dav.bo
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com