Histoires de vie et de vivre Index
 
Menus du Forum :

MembresGroupesFAQRechercher
ProfilSe connecter pour vérifier ses messages privés Contacter le webmaster
S'enregistrer
Connexion

revue de presse -actualité-lymphome

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoires de vie et de vivre Index du Forum -> Histoires de vie... -> Archives -> Ancienne file avec aciennes infos, sites, blogs....
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
mireille


Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2010
Messages: 12 619

MessagePosté le: Mar 8 Juin 2010 - 15:37    Sujet du message: revue de presse -actualité-lymphome Répondre en citant

Les nouveaux traitements du cancer
Publié le 07/06/2010, Dernière mise à jour le 07/06/2010



"S’il n’est pas possible de guérir de tous les cancers, alors on va chercher des médicaments qui permettent de vivre avec et de repousser le plus possible les risques de rechute.". C’est, en substance, l’objectif que se sont donné les 35.000 cancérologues actuellement réunis au congrès de l’American Society of Clinical Oncology (Asco) de Chicago.
Selon Le Parisien/Aujourd’hui (pages 16 et 17), cette démarche montre déjà des résultats positifs, par exemple dans le traitement du lymphome folliculaire, une "pathologie du sang ponctuée de rechute et considérée comme incurable". Traité par le Rituximab® (MabThera), indique le quotidien, ce type de cancer peut connaître une phase de rémission, doublant ainsi les chances de survie des personnes atteintes.
Utilisé pour d’autres cancers, ce traitement intervient en association avec une cure de chimiothérapie, chargée de "bombarder de front" la tumeur. Ce traitement terminé, le Rituximab® est alors utilisé en "entretien", à savoir en perfusion de deux ou trois heures de façon à paralyser les cellules atteintes.
Actuellement, indique Le Parisien/Aujourd’hui, "une demande d’autorisation de mise sur le marché pour une utilisation du Rituximab® en entretien dans le lymphome folliculaire est en cours, elle pourrait bien aboutir d’ici à trois mois".
Grâce aux nouvelles molécules "qui ciblent des protéines ou des récepteurs particuliers responsables de la prolifération des cellules cancéreuses", les chances de survie semblent se multiplier. De surcroît, par rapport aux chimiothérapies, ces nouveaux traitements apparaissent plus supportables pour les patients.
Depuis une décennie, note Jean-François Morère, oncologue à l’hôpital Avicenne de Bobigny (Seine-Saint-Denis), "des dizaines de nouvelles molécules ont vu le jour et ne cessent de se développer en montrant des résultats incroyables sur des pathologies très avancées ». Les 800 000 personnes qui vivent aujourd’hui en France avec un cancer ont par conséquent de quoi espérer.
Mr. Green Question Wink Rolling Eyes Embarassed Cool
MethylGene présente des données cliniques sur le Mocetinostat lors de l'assemblée annuelle 2010 de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO)
MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 7 juin 2010) - MethylGene Inc. (TSX:MYG) divulgue aujourd'hui des données cliniques préliminaires sur le mocetinostat au cours d'une session de présentation d'affiche lors de l'assemblée annuelle 2010 de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO), qui se tient à Chicago, IL. Le mocetinostat, un inhibiteur d'histone-désacétylases isosélectif actif par voie orale, fait actuellement l'objet d'une étude clinique de phase II (étude no 008) auprès de patients atteints de lymphome folliculaire récidivant ou réfractaire.
Étude de phase II sur le mocetinostat (MGCD0103) menée auprès de patients atteints de lymphome folliculaire récidivant : poursuite de l'étude et mise à jour des données cliniques sur l'efficacité et l'innocuité (étude no 0103-008), résumé d'études no 8086
L'étude no 008 est une étude de phase II en monothérapie durant laquelle le mocetinostat a été administré par voie orale trois fois par semaine, à des doses initiales de 85 mg ou 110 mg pendant 28 jours (un cycle), à des patients atteints de lymphome folliculaire réfractaire ou récidivant. 28 patients ont reçu du mocetinostat à ces doses initiales. 82 % de ces patients avaient suivi au minimum trois traitements avant cette étude. La mise à jour de l'évaluation de l'efficacité a démontré qu'un patient a présenté une réponse complète et deux autres patients ont présenté des réponses partielles, pour un taux de réponses objectives global de 11 %. De plus, 20 patients ont été évalués par tomodensitométrie et 13 (65 %) d'entre eux ont présenté une réduction tumorale. Les effets toxicités de grade 3 ou supérieur les plus fréquemment observés incluaient la fatigue, l'anémie, les nausées, l'anorexie, l'hyponatrémie, la neutropénie et la thrombocytopénie.
Le patient qui présente une réponse complète (constatée au 1er avril 2010, pour une durée de réponse de plus de 2 ans) n'a reçu aucun traitement anticancéreux subséquent. Ce patient a présenté une réponse complète à partir du cycle 6 et avait reçu une dose initiale de 85 mg, réduite à 60 mg après environ 4,5 cycles. Ce patient a reçu un traitement au mocetinostat pendant 15 mois.
Données supplémentaires sur l'innocuité
Cette étude et d'autres études sur le mocetinostat ont fait l'objet d'une suspension volontaire du recrutement de nouveaux patients en juillet 2008, afin qu'il soit procédé à un examen approfondi des incidences d'effets indésirables graves (EIG) péricardiques. Des 437 patients recrutés dans toutes les études cliniques sur le mocetinostat, 19 patients (4,3 %) ont présenté des EIG péricardiques. Il n'y a eu qu'un EIG péricardique (taux d'incidence de 0,9 %) dans un sous-groupe de patients (n égal 115) atteints de tumeurs solides. Parmi les 33 patients traités pour un lymphome folliculaire récidivant ou réfractaire, un EIG péricardique a été constaté (taux d'incidence de 3 %). La plupart des SAE péricardiques (14 sur 19) ont survenu au cours du premier cycle de traitement, et une association statistiquement significative n'a pu être établie qu'avec des patients ayant un historique de pathologies péricardiques ou présentant des lésions pulmonaires et des patients ayant ressenti une douleur thoracique ou chez lesquels un épanchement pleural a été constaté au cours de l'étude. Les patients chez lesquels se sont développés des EIG péricardiques ont reçu des soins médicaux et/ou chirurgicaux appropriés et la plupart d'entre eux se sont entièrement remis. Les EIG péricardiques n'ont entraîné aucun décès. Bien qu'on ne puisse exclure le fait que le mocetinostat ait joué un rôle dans ces événements péricardiques, plusieurs facteurs parasites, dont la maladie elle-même, rendent l'interprétation de ces événements laborieuse.
Récemment, en accord avec la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, la Société a poursuivi l'étude no 008 ciblant des patients atteints de lymphome folliculaire réfractaire et récidivant et ayant suivi trois traitements ou plus. La Société prévoit recruter jusqu'à 13 nouveaux patients et l'administration du traitement aux patients a débuté. Les nouveaux patients recrutés pour cette étude recevront du mocetinostat par voie orale trois fois par semaine à une dose initiale de 70 mg, le critère primaire d'évaluation étant le taux de réponse global.
« Alors que nous continuons à recevoir et à analyser les données de cette étude de phase II ainsi que celles provenant de nos autres études, l'activité du mocetinostat est mise en évidence chez plusieurs groupes de patients dont les traitements précédents ont échoué », a déclaré Donald F. Corcoran, président et chef de la direction de MethylGene. « Nous suivons avec intérêt le recrutement de patients pour l'étude no 008 et l'obtention d'informations additionnelles sur l'activité du médicament et sur son profil, en ayant comme objectif la recherche d'un partenaire pour en poursuivre le développement ».
À propos de MethylGene
Société biopharmaceutique ouverte ayant des activités au stade clinique, MethylGene Inc. (TSX:MYG) se consacre à la découverte, au développement et à la commercialisation de nouveaux traitements qui ciblent principalement le cancer. La Société possède plusieurs produits candidats dont le MGCD265, le MGCD290 et le mocetinostat (MGCD0103). Le MGCD265 est un inhibiteur de kinases à cibles multiples, actif par voie orale et ciblant les récepteurs à tyrosine kinase Met, ceux des VEGF, Ron et Tie-2. Cet inhibiteur fait actuellement l'objet de plusieurs essais cliniques contre différents types de cancers. Les essais cliniques de phase I sur le MGCD290, un inhibiteur d'Hos2 fongique conçu pour être utilisé avec du fluconazole afin de traiter des infections fongiques graves, sont tous terminés. Le mocetinostat (MGCD0103), un inhibiteur d'HDAC isosélectif actif par voie orale ciblant le cancer, fait l'objet de plusieurs essais cliniques de phase II, dont actuellement un essai de phase II ciblant des patients atteints de lymphome folliculaire réfractaire et récidivant. Taiho Pharmaceutical détient une licence du mocetinostat pour certains pays asiatiques. Un quatrième composé découvert au moyen de la plateforme d'HDAC de MethylGene, EVP-0334, un agent améliorant potentiellement les facultés cognitives, fait l'objet d'essais de phase I commandités par EnVivo Pharmaceuticals Inc. MethylGene travaille également sur une collaboration financée par Otsuka Pharmaceutical Co. Ltd., concernant des applications aux maladies oculaires de la chimie exclusive que la Société a développée sur les inhibiteurs de kinases.

_________________
carpe diem!


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 8 Juin 2010 - 15:37    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
mireille


Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2010
Messages: 12 619

MessagePosté le: Mar 8 Juin 2010 - 20:27    Sujet du message: revue de presse -actualité-lymphome Répondre en citant

PRIMA est arrivé !

Si vous ne connaissez pas l’étude PRIMA, il y a deux possibilités soit les lymphomes voire l’hématologie en général sont le cadet de vos soucis soit vous avez vécu sur une autre planète durant les dernières années. Comme on ne sait jamais et que des martiens peuvent lire cette rubrique, faisons un petit rappel sur l’étude PRIMA. Il s’agit d’une étude de phase III randomisée testant l’intérêt d’une maintenance par rituximab en post-chimiothérapie d’induction comprenant du rituximab (au choix R-CVP, R-CHOP ou R-FCM) chez des patients en première ligne de traitement. L’étude concerne le lymphome folliculaire. La maintenance est d’un rythme d’une injection tous les 2 mois pendant 2 ans avec pour objectif primaire l’augmentation de la durée de la PFS. Pour la première fois, l’étude vient d’être présentée à l’ASCO. Plus de 1200 patients ont été inclus dans 223 centres et 25 pays ont participé à l’étude : c’est du lourd ! Allons droit au but, l’objectif est atteint. Dans le bras observation 162 patients ont progressé contre 79 dans le bras maintenance. La PFS à 2 ans est de 82% dans le bras maintenance contre 66% dans le bras surveillance ce qui conduit à une baisse du risque de progression de 50% pour le patient. C’est aussi un gain en terme de délai jusqu’à la reprise du traitement. Autre information, le gain de PFS est confirmé dans tous les sous-groupes de patients (âge, FLIPI, masse tumorale …). Une autre information qu’apporte le PRIMA concerne la chimiothérapie d’induction. Il faut se souvenir que le choix était donné aux investigateurs de choisir leur chimiothérapie préférée et c’est très largement le R-CHOP qui a eu leurs préférences (n=885) puis le R-CVP (n=272) et enfin loin derrière le R-FCM (n=45). Quelque soit la chimiothérapie d’induction le bras maintenance fait mieux (le nombre de patients est trop faible dans le bras R-FCM pour conclure). Enfin si les effets secondaires sont plus fréquents dans le bras maintenance, cela reste limité et ne compromet pas le traitement. Pour la survie globale, il faudra encore attendre avant de savoir si la maintenance a un effet car (heureusement) seulement 11 patients sont décédés à ce jour (1 seul dans le bras maintenance).
Rédacteur : Steven Le Gouill

_________________
carpe diem!


Revenir en haut
sylvie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 6 597
虎 Tigre

MessagePosté le: Mer 9 Juin 2010 - 21:01    Sujet du message: revue de presse -actualité-lymphome Répondre en citant

Merci Mimi pour tous ces précieux renseignements.....
_________________
La vie parfois ne vaut rien mais rien ne vaut la vie


Revenir en haut
mireille


Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2010
Messages: 12 619

MessagePosté le: Mer 9 Juin 2010 - 22:37    Sujet du message: revue de presse -actualité-lymphome Répondre en citant

j'aimerais bien ENFIN lire un article selon lequel le folliculaire est GUERI DEFINITIVEMENT
_________________
carpe diem!


Revenir en haut
vive lesperance


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2009
Messages: 6 542

MessagePosté le: Jeu 10 Juin 2010 - 15:21    Sujet du message: un site Répondre en citant

   Oui moi aussi !!!!   Une guérison très rapide et définitive!!!!  Mr. Green

Revenir en haut
MDD69
LES AMIS

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2008
Messages: 18 742
猴 Singe

MessagePosté le: Ven 11 Juin 2010 - 10:07    Sujet du message: revue de presse -actualité-lymphome Répondre en citant

voir francelymphome il y a un reportage sur la "trouvaille" du chu de lyon sud.

Revenir en haut
SISSI
LES AMIS

Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 7 936

MessagePosté le: Ven 11 Juin 2010 - 19:43    Sujet du message: revue de presse -actualité-lymphome Répondre en citant

moi j'aimerai que tout les lymphomes soient guérissables surtout celui que a eu ma mère qui méne dans la majorité des cas au décès Rolling Eyes
_________________
LA VIE N'EST PAS UN LONG FLEUVE TRANQUILLE


Revenir en haut
mireille


Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2010
Messages: 12 619

MessagePosté le: Ven 11 Juin 2010 - 21:05    Sujet du message: revue de presse -actualité-lymphome Répondre en citant

je me souviens plus: ta mère est morte d'un lymphome?quand et à quel age?
c'est pour cela que tu vas sur les forums qui parlent de cette maladie?comme vero, mais sa maman va bien, touchons du bois...
_________________
carpe diem!


Revenir en haut
SISSI
LES AMIS

Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 7 936

MessagePosté le: Sam 12 Juin 2010 - 02:09    Sujet du message: revue de presse -actualité-lymphome Répondre en citant

tas tout comprit Mireille c'était un lymphome t périphérique et peu survivent à ce dernier il est rare heureusement d'ailleurs!!!!
_________________
LA VIE N'EST PAS UN LONG FLEUVE TRANQUILLE


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:30    Sujet du message: revue de presse -actualité-lymphome

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoires de vie et de vivre Index du Forum -> Histoires de vie... -> Archives -> Ancienne file avec aciennes infos, sites, blogs.... Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Template Dbplus by Dav.bo
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com